Sagesse Massaï

Scholastique, Sens de la vie, Religion...

Sagesse Massaï

Messagepar iza » Lun 27 Juil 2015 11:23

.


Image



ACCEPTER LA DUALITÉ

Le terme « massaï » provient du mot ilmao (« les jumeaux »), qui exprime la croyance selon laquelle toutes les choses sont reliées à d’autres pour former des paires d’éléments complémentaires. Comme dans le tao et sa figure du yin et du yang, les contraires existent, mais ils ne sont pas antagonistes. La dualité règne à l'extérieur, comme le jour et la nuit, la pluie et la sécheresse ; et à l'intérieur de soi, où s'entrechoquent les élans altruistes et les désirs égoïstes, la peur et le courage... La refuser est, pour les Massaïs, le meilleur moyen de souffrir et d’être en conflit avec les autres. D’où la nécessaire acceptation de la dualité du monde et des êtres. Une posture qui favorise la patience et la bienveillance.

Source et la suite ici : http://spinescent.blogspot.fr/2015/07/s ... sai-1.html


Pour les Massaïs, comme dans la spiritualité amérindienne ou le taoïsme, l’humain est avant tout un être relié. Aux autres, à son environnement et à une force intelligence qui le dépasse et qu’eux-mêmes nomment Enk’Aï, « la déesse-mère, source de toute vie, explique Xavier Péron. Elle prend différents aspects, multiplie ses manifestations, et chacun est en relation collective et individuelle avec elle, par les prières, les danses, les pensées comme par les actes. Enk’Aï envoie par exemple la pluie qui nourrit les bêtes et les hommes, mais aussi les épreuves qui leur permettent de grandir spirituellement ».

L’anthropologue a vécu pendant des années parmi eux, a été initié à leurs rites et, depuis trente ans, poursuit une relation spirituelle intense avec Kenny, son ami et guide massaï. « Chez eux, remarque-t-il, il n’existe ni philosophie ni dogme religieux ; ils vivent la réalité en faisant corps avec elle, tout en ayant conscience de ce qu’ils doivent apporter en tant qu’individus et membres d’une collectivité pour maintenir l’équilibre et l’harmonie dans la grande chaîne de la vie. »

Selon lui, leur spiritualité peut se traduire par ces lignes de force : vaincre ses peurs, rester relié, ne pas créer de division en soi et autour de soi, tirer parti des épreuves, faire l’expérience de ce qui est.

« C’est ce que je m’efforce de pratiquer au quotidien et qui a changé ma vie, et c’est pour cela que je me sens leur passeur en Occident. Pour les hommes séparés, dispersés, agités que nous sommes devenus, il me semble important de diffuser leur message d’appel à l’unité intérieure, à l’ouverture de la conscience, deux ferments essentiels d’un vivre-ensemble plus juste et plus humain. » C’est cette voix que nous avons eu envie de faire entendre. Non pas pour idéaliser une culture ou un mode de vie, mais plutôt pour nous nourrir et nous inspirer. En découvrant les cinq piliers de la spiritualité massaï.


Xavier Péron est enseignant-chercheur en anthropologie politique et expert des peuples premiers. Il est l’auteur des Neuf Leçons du guerrier massaï (Jouvence Éditions, 2013). Dans ce récit initiatique, l’auteur nous présente la spiritualité massaï et la façon de mettre en pratique ses principes au quotidien.
Avatar de l’utilisateur
iza
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1953
Inscription: Sam 14 Mar 2009 14:03

Re: Sagesse Massaï

Messagepar Carmen » Mar 11 Aoû 2015 19:59

Je trouve l'idée "pas de dogme, vivons dans le réel" très intéressante. :) . Cela renforce l'indépendance de la pensée. :)
m'en fous
Avatar de l’utilisateur
Carmen
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 893
Inscription: Ven 18 Jan 2013 13:19

Re: Sagesse Massaï

Messagepar Tong » Jeu 31 Déc 2015 12:18

Il y a 2 choses qui me font réagir.

1/ La notion de jumeaux est inintéressante, mais la notion de jumeaux "complémentaires" est paradoxale. Serait ce un oxymore ?
J’adhère à la théorie selon laquelle chaque élément n'existerait qu'à la condition qu'il existe, no pas son "jumeau" mais son double inversé.
Pour moi au début il n'y avait ... rien. Mais comment créer quelque chose à partir de rien ?
Pour moi c'est possible, à condition que la somme de ce qui a été créé donne ... rien
Comme si à partir de 0, on crée le 1 et le -1 (son double inversé).
S'ils se rencontrent, "puing" plus rien, comme la matière et l'antimatière.

2/ D'après Carmen, on vit dans le réel ou on a une pensée dogmatique.
Ca me parait bien manichéen.
Les animaux (en dehors de l'homme) ont une conscience intuitive et vivent donc de plein pied dans le réel, sans aucune pensée "dogmatique".
Les plantes n'ont pas de conscience mais appréhendent néanmoins le réel.
L'homme pour sa part dispose de capacités d'abstraction et de conceptualisation. Ces facultés s'ajoutent à nos facultés intuitives, mais il me semble qu'elles ne s'y opposent pas.
Avatar de l’utilisateur
Tong
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 575
Inscription: Sam 22 Juin 2013 19:53


Retourner vers PHILOSOPHIE ET SPIRITUALITE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités