Les fondements de la découverte de la métamatière

Scholastique, Sens de la vie, Religion...

Les fondements de la découverte de la métamatière

Messagepar Claude De Bortoli » Ven 19 Juin 2015 06:34

Les fondements de la découverte de la métamatière :
Deux univers et seulement deux :
- un univers fait matière, celui dans lequel tous les éléments faits de matière vivent. Il rassemble toute la matière découverte et à découvrir. Il n'y a pas d'autres univers de matière.
- un univers fait d'autre chose que de la matière : de la métamatière, celui dans lequel tous les éléments qui ne sont pas fait de matière vivent. Il rassemble toute la métamatière découverte et à découvrir. Il n'y a pas d'autres univers de métamatière.

L'énergie qui anime l'univers de matière et ses éléments est l'instinct
L'énergie qui anime l'univers de métamatière et ses éléments est l'intelligence.

Les univers ne sont pas parallèles. Ils sont adjacents. Ils vivent en symbiose. Ils sont reliés par un seul et unique point. L'espèce humaine se situe sur ce point coté matière.

Pour résumer, il n'y a pas une infinité d'univers. Il y en a deux et seulement deux. Un univers qui rassemble toute la matière et un univers qui rassemble autre chose que la matière : de la métamatière. Les deux univers sont très proche l'un de l'autre. Ils sont adjacents parce qu'ils vivent en symbiose en s'échangeant leur énergie. L'univers matériel transfère son instinct chez son partenaire métamatériel qui en a fondamentalement besoin. L'univers de métamatière transfère son intelligence chez son partenaire matériel qui en a fondamentalement besoin. Ce transfert d'énergie est opéré par deux espèces d'êtres vivants d'exception : l'espèce humaine pour le coté matériel et l'espèce esprit pour le coté métamatériel.
Claude De Bortoli
Une p'tite mousse !
Une p'tite mousse !
 
Messages: 189
Inscription: Lun 25 Mai 2009 15:10

Re: Les fondements de la découverte de la métamatière

Messagepar Gerard » Ven 19 Juin 2015 18:18

:) Content de te revoir Claude... même si je constate que tu n'as toujours pas fait évoluer ta théorie (qui contient pourtant des éléments intéressants).

:roll: Alors commençons par le plus gros probléme :

L'ENERGIE
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie

L'énergie est définie en physique comme la capacité d'un système à produire un travail, entraînant un mouvement ou produisant par exemple de la lumière, de la chaleur ou de l’électricité. C'est une grandeur physique qui caractérise l'état d'un système et qui est d'une manière globale conservée au cours des transformations. L'énergie s'exprime en joules (dans le système international d'unités) ou souvent en kilowatts-heures (kW·h ou kWh).

:hehe: Combien de Joules ou de Watts dans l'instinct ? ou dans l'intelligence ?

:roll: Bien sûr, je sais que :
La notion d'énergie est assez floue pour avoir donné, dans l'imagerie populaire, la conception d'une sorte de fluide qui passerait d'un objet à l'autre au cours des transformations. Dans son ouvrage « L'énergie spirituelle », de 1919, Henri Bergson affirme que comme il existe une énergie électrique, il existe une énergie spirituelle qui ne peut se réduire à l'énergie physique et biologique.

:< ... mais à aucun moment on ne peut considérer l'instinct ou l'intelligence comme les ENERGIES ! Alors trouve-toi un autre mot (ondes buza, ou shadok, par exemple...), mais "l'instinct et l'intelligence" sont déjà des mots qui existent et qui n'ont aucun rapport avec le concept de "l'énergie".

PS : Et pour "L'énergie qui anime l'univers de matière", elle s'appelle "force électromagnétique". Les atomes n'ont aucun instinct.

...
Avatar de l’utilisateur
Gerard
Hips ! hihihi !
Hips ! hihihi !
 
Messages: 5586
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 08:54
Localisation: Paris

Re: Les fondements de la découverte de la métamatière

Messagepar Tong » Jeu 31 Déc 2015 12:30

Je ne crois pas avoir tout bien compris, mais cette conceptualisation de l'univers rejoins néanmoins la mienne par certains aspects.

Je pense en effet qu'il y a 2 niveau de la matière, le premier étant ce qu'on est éventuellement capable d’appréhender de manière instinctive et l'autre constituant en quelque sorte l'essence de la matière, dont la réalité nous apparaît progressivement grâce à nos facultés de raisonnement, d'abstraction et d'analyse (via les liens de causalité).
C'est un peu comme si on observait un iceberg. Nous voyons clairement la partie émergée, et soupçonnons une partie immergée, laquelle ne peut se représenter fidèlement que grâce aux projections que permet la science. Ou alors faudrait vider la mer, mais l'iceberg n'en serait plus un mais un gros glaçon.
Avatar de l’utilisateur
Tong
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 575
Inscription: Sam 22 Juin 2013 19:53


Retourner vers PHILOSOPHIE ET SPIRITUALITE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités