Le deni de grossesse

Etats d'âme...

Re: Le deni de grossesse

Messagepar klodine » Jeu 5 Fév 2009 19:40

Ceci n'est pas le même débat...

si justement, car si elles ne veulent pas avorter le "déni" à tout lieu d'exister et de s'installer.

Ben si elle est consciente d'être enceinte et qu'elle dit le contraire, c'est une menteuse


Non, elle peut faire un déni de grossesse en la refoulant
comme pour les souvenirs "vous pouvez peut-être manipuler consciemment un souvenir, en y pensant souvent ou en l’évitant constamment. "

il dit que ces femmes continuent même d'avoir leurs règles...

Une femme sur quatre continue à avoir des saignements pendant, souvent c'est bénin
Raison de plus quand c'est le cas, pour conforter l'idée que la grossesse n'existe pas.

Ben je prétends pas que j'ai raison, je suis pas psychiatre ni gynécologue, je dis juste ce que j'en pense :)
klodine
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 740
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 13:31

Re: Le deni de grossesse

Messagepar Jipé » Ven 6 Fév 2009 07:13

Klodine tu dis:
Je crois que le déni de grossesse n’est pas une pathologie reconnue, ni listée donc qu'aucun psychiatre ne peut encore se prononcer sur le degré de discernement et d'effacement de la situation de la personne, donc ils sont frileux.
C'est pour ça qu'en cas de meurtre, elles sont encore reconnues responsables.


Ben non, pas obligatoirement...

"Le déni de grossesse reconnu par une cour d'assises
JUSTICE - Une femme a été condamnée à cinq ans de prison avec sursis à Caen...

Une femme de 46 ans a été condamnée vendredi à Caen à cinq ans de prison avec sursis pour l'«homicide volontaire» mais sans préméditation de son cinquième enfant, étouffé à la naissance en 2006.

Au terme d’un procès de deux jours, la cour d'assises du Calvados a estimé que cette fonctionnaire souffrait d'un «déni de grossesse» et que son «discernement» était «altéré» au moment des faits.

«Abolition du discernement»

Le verdict est plus clément que les réquisitions de l'avocat général Pascal Bougy qui avait demandé cinq ans de prison ferme. «Il faut éviter la banalisation de ce type de fait. Ceux qui retirent la vie doivent être punis», a argumenté le magistrat devant la cour.

La défense a en revanche plaidé l'acquittement, estimant qu'il y avait «abolition du discernement». «Beaucoup de médecins estiment qu'il y a, au moment de l'accouchement, un état de sidération qui abolit le discernement», a expliqué à l'AFP Catherine Derudder-Le Moan, qui s'est dit satisfaite.

Le père de l'enfant décédé, âgé de 55 ans, qui s'était porté partie civile a indiqué ne pas s'être rendu compte de la grossesse de sa compagne. Le corps du bébé avait été retrouvé le 19 février dans une poubelle au sous-sol de la maison où réside ses parents à Ifs dans l'agglomération de Caen."

source:
http://www.20minutes.fr/article/295301/France-Le-deni-de-grossesse-reconnu-par-une-cour-d-assises.php

si justement, car si elles ne veulent pas avorter le "déni" à tout lieu d'exister et de s'installer.

tu ne veux pas admettre que le déni est qu'elles ne se reconnaissent pas enceinte, donc pour ces femmes il n'y a pas à envisager même l'avortement pendant la grossesse. Dans la vidéo, une de ces femmes dit bien qu'elle se demande ce qui lui arrive quand elle est en train d'accoucher, elle voit arriver des cheveux et elle ne sait même pas ce que c'est avant de réaliser !
Le processus psychologique d'acceptation de l'état de grossesse n'existant pas, la transformation physique est minimisée un maximum.
Avatar de l’utilisateur
Jipé
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1276
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 11:32

Re: Le deni de grossesse

Messagepar klodine » Ven 6 Fév 2009 08:50

Dans la vidéo, une de ces femmes dit bien qu'elle se demande ce qui lui arrive quand elle est en train d'accoucher, elle voit arriver des cheveux et elle ne sait même pas ce que c'est avant de réaliser !


Et même qu'elle a pousser deux fois et Hop ! :) Une bonne tarte dans sa tronche que je lui collerais pour lui faire reprendre ses esprits :hehe:

Le processus psychologique d'acceptation de l'état de grossesse n'existant pas, la transformation physique est minimisée un maximum.



Donc tout passe par les connexions neuronales qui font les transmissions du cerveau au reste du corps et suis d'accord pour employer le mot minimiser.
Ou je bloque c'est jusqu'à quel point le cerveau est capable de neutraliser et d'anesthésier la conscience et faire en sorte que l'interessée soit complement incapable d'avoir un éclair de lucidité ou se dire qu'il se passe un truc chez elle ou alors, c'est du domaine de la parapsychologie.

Je suis allée voir sur des forums (c'est facile à trouver) et quelques unes en parlent, en fait la majorité n'occulte rien, elles ont l'air très jeunes et un peu paumées, elles mettent les symptomes sur d'autres causes comme aérophagie, prise de poids etc.
klodine
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 740
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 13:31

Re: Le deni de grossesse

Messagepar Jipé » Ven 6 Fév 2009 09:38

Et même qu'elle a pousser deux fois et Hop ! Une bonne tarte dans sa tronche que je lui collerais pour lui faire reprendre ses esprits

:mrgreen: euh!...je crois que la psycho et toi ça fait deux hein! :hehe:
en fait la majorité n'occulte rien, elles ont l'air très jeunes et un peu paumées, elles mettent les symptomes sur d'autres causes comme aérophagie, prise de poids etc.

c'est ce que l'on appelle un déni de grossesse :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Jipé
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1276
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 11:32

Re: Le deni de grossesse

Messagepar klodine » Ven 6 Fév 2009 10:31

je crois que la psycho et toi ça fait deux


Non, pas du tout :) je trouve qu'il y a des limites quand ça devient de la parapsychologie
klodine
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 740
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 13:31

Re: Le deni de grossesse

Messagepar Ptite Bulle » Ven 6 Fév 2009 12:05

klodine a écrit:
je crois que la psycho et toi ça fait deux

Non, pas du tout :) je trouve qu'il y a des limites quand ça devient de la parapsychologie

Nous sommes bien d'accord là-dessus.
Au bout du compte tu es dans la catégories des gens qui accusent ces femmes d'avoir voulu tromper le monde ?
Mais alors dans quel but l'auraient-elles fait ?

Et j'ai du mal à m'imaginer qu'une femme arrive à tuer son enfant à l'accouchement autrement que par problèmes psychologiques gravissimes.

Et je ne comprends pas trop ton raisonnement au bout du compte parce que tu dis :

Après pour le reste, je suis très septique, je pense plutot à une intention volontaire de ne rien voir, ne rien savoir plutôt qu'à un refoulement inconscient. Là, j'ai du mal

et ensuite
Non, elle peut faire un déni de grossesse en la refoulant
comme pour les souvenirs "vous pouvez peut-être manipuler consciemment un souvenir, en y pensant souvent ou en l’évitant constamment. "


Alors pour toi le déni de grossesse existe et c'est le témoignage qui est bidonné ? Ou le déni de grossesse n'existe pas ?
"Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire." (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Ptite Bulle
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1580
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 10:12

Re: Le deni de grossesse

Messagepar Roc » Ven 6 Fév 2009 12:19

je lis un bouquin de vulgarisation (Laurent Cohen) sur le cerveau, bon rien de nouveau, mais il cite des exemples de dysfonctionnements psychologiques incroyables qui n'ont pas un rapport direct avec le déni de grossesse mais qui montrent quand meme la puissance de notre esprit.
exmple : une femme souffre d'une lésion qui l'empeche de se reconnaitre elle même : dans une glace elle ne peut voir que c'est son reflet. du coup elle développe une hallucination incroyable en se plaignant au médecin qu'une belle soeur squatte sa maison et l'accompagne partout de façon secrète s'habillant avec ses vetements, etc. etc.
Avatar de l’utilisateur
Roc
Une p'tite mousse !
Une p'tite mousse !
 
Messages: 309
Inscription: Mer 7 Jan 2009 00:40

Re: Le deni de grossesse

Messagepar Ptite Bulle » Ven 6 Fév 2009 12:25

Une bonne baffe dans la tronche ça va lui remettre l'image en place dirait Klodine :mrgreen:
"Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire." (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Ptite Bulle
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1580
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 10:12

Re: Le deni de grossesse

Messagepar klodine » Ven 6 Fév 2009 15:34

Une bonne baffe dans la tronche ça va lui remettre l'image en place dirait Klodine


Mouais..... bof ! :mrgreen:

Alors on peut aussi retourner la question.
Ici on part du principe psychologique que le deni de grossesse existe et qu'il peut provoquer des absences de signes par la puissance de l'esprit
abracadabra !

Mais puisque des réalités médicales ne sont plus à discuter :

Image

pourquoi ne pas partir du principe que des absences de signes pourraient être à l'origine de la non prise de conscience de la grossesse ?
klodine
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 740
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 13:31

Re: Le deni de grossesse

Messagepar Jipé » Ven 6 Fév 2009 16:47

pourquoi ne pas partir du principe que des absences de signes pourraient être à l'origine de la non prise de conscience de la grossesse ?

Ta question est valable mais à la rigueur pour les femmes qui sont dans le déni total jusqu'à l'accouchement.
On pourrait admettre que sans aucun signe, elles pourraient ne rien savoir, ne rien voir etc...mouais bof pourquoi pas, je n'y crois pas perso... :roll:
Mais dans les cas où la femme s'en aperçoit au début par certains signes qui l'alerte et qu' elle commence à le nier, à ne pas vouloir/pouvoir l'accepter, alors commence le processus de déni, et se met en place le mécanisme de défense qui va interférer dans le développement physique.
Elle occulte le fait d'être enceinte, elle l'oublie et le psychisme prend le contrôle sur le corps.

On peut faire un recoupement (et encore est-il valable... :roll: )avec l'autosuggestion.
En hypnothérapie on travaille beaucoup avec la suggestion et c'est étonnant ce qu'un patient peu faire.
Un exemple que j'ai pratiqué, c'est en mettant une personne en état hypnotique, de lui dire qu'elle a une main qui trempe dans de l'eau glacée...et bien au bout de qqs minutes (10 environs dans mon cas), elle avait les doigts qui sont devenus blanc un peu bleuté :mrgreen: Bien sûr elle n'avait pas la main dans l'eau mais sur sa cuisse !
Rien que l'idée bien induite, lui a modifié physiquement la circulation du sang !
Donc, rien ne m'étonne... :)

Ps: ne me parle pas stp de parapsychologie en hypnothérapie hein... ;-)
Avatar de l’utilisateur
Jipé
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1276
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 11:32

PrécédenteSuivante

Retourner vers PSYCHOLOGIE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron