♣ et pendant ce temps là...♣

Partagez vos savoirs...

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar iza » Mar 14 Oct 2014 19:32

.

Les glaciers du Groendand fondent... par morceaux de la taille d'immeubles 8|


Avatar de l’utilisateur
iza
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1627
Inscription: Sam 14 Mar 2009 14:03

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar Gerard » Lun 20 Oct 2014 12:02

...
:) Au fait Iza, tu penses quoi de la campagne "légumes moches" ?




:roll: Certains ont fait remarquer que si on achète les "légumes moches" pour éviter le gâchis, du coup, les légumes beaux vont moins se vendre... et faudra en jeter.

Faut savoir que 25% de la nourriture produite est jetée. Manger des légumes moches ne changera pas ce pourcentage, alors à quoi ça sert ?

...
Avatar de l’utilisateur
Gerard
Hips ! hihihi !
Hips ! hihihi !
 
Messages: 5307
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 08:54
Localisation: Paris

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar iza » Lun 20 Oct 2014 13:25

Bonjour Gérard :)

Au-delà de la lutte contre le gaspillage je trouve que cette une très bonne idée de réhabituer notre oeil à l'aspect naturel qu'ont les légumes lorsqu' il n'ont pas été triés, calibré,cirés, hybridés gonflés aux engrais et pesticides pour l'esthétique.
Des légumes biscornus tels que l'on peut les récoltés dans un potager familial poussé en pleine terre. Il n'est pas rare que les carottes aient une forme bizarre si elles poussent dans un sol trop compact ou qu 'elles ai rencontré un caillou pendant leur croissance...

Malheureusement ,on est encore loin dans cette opération du retour aux légumes non modifiés pour l'esthétique, la durée de conservation, ou du gonflage artificiel sans gout...
:roll:
Avatar de l’utilisateur
iza
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1627
Inscription: Sam 14 Mar 2009 14:03

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar Gerard » Mar 21 Oct 2014 09:55

...
;-) Ouai, c'est vrai, c'est une façon de lutter contre le "racisme légumier" et quelque part contre le racisme tout court : l'important c'est le fond pas la forme.

C'est au moins un point positif. Mais je doute que la grande distribution soit si désintéressée. Car j'ai entendu dire que les distributeurs achètent les légumes moches encore moins chers, comme l'indique ce témoignage dans la page YouTube :

:/ - Je travaille dans une coopérative agricole où nous conditionnons et vendons des pommes à Intermarché entre autres. Et les critères de sélection des fruits ce sont eux qui les dictent ! et croyez-moi qu'ils peuvent être ahurissants ! il suffirait qu'ils assouplissent un peu leurs critères pour qu'il y ait moins de tri et que par conséquent plus de pommes à vendre (je parle de mon cas) et donc un prix moins cher pour le consommateur. Mais, pour ce qui est de cette campagne des fruits moches, nous avons conditionné des pommes la semaine dernière et sachez qu'ils achètent à un prix tellement dérisoire qu'il ne revient rien, ou presque, au producteur. Ces pommes auraient été vendues plus cher en palox (donc sans être conditionné, donc moins de main-d'oeuvre) pour faire de la compote.

...
Avatar de l’utilisateur
Gerard
Hips ! hihihi !
Hips ! hihihi !
 
Messages: 5307
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 08:54
Localisation: Paris

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar iza » Mar 21 Oct 2014 18:00

déjà à la base ce n'est pas dans les supermarchés que l'on trouve les fruits et légumes les plus à maturité et les moins chers... :roll: rien qu'en allant au marché vers les producteurs locaux tu vois la différence rapport qualité prix.
Au supermarché c'est la supercherie :mrgreen: des nectarines, des avocats et des mangues durs comme du bois, des fraises et des tomate au bel aspect mais pleine de flotte et sans saveur, des filets d'orange de 2 kilos pas cher... mais ou il y en systématiquement une pourrie dedans :hehe: ...c'est aussi du gaspillage ça murit jamais ou ça pourri
:roll:
Avatar de l’utilisateur
iza
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1627
Inscription: Sam 14 Mar 2009 14:03

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar Gerard » Mer 22 Oct 2014 14:26

iza a écrit:Au supermarché c'est la supercherie :mrgreen:

:roll: Exactement.

Si tu as des rayons toujours pleins, c'est bien la preuve que tu exposes plus que tu ne peux vendre... donc que tu sais que tu vas en jeter une grande partie.

:) Les producteurs/vendeurs locaux, je suppose que eux, ils acceptent l'idée qu'en fin de journée leur étal soit quasi-vide, non ? Donc c'est surtout sur la logique marketing de la grande distribution qu'il faudrait bosser pour éviter le gaspillage...

...
Avatar de l’utilisateur
Gerard
Hips ! hihihi !
Hips ! hihihi !
 
Messages: 5307
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 08:54
Localisation: Paris

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar iza » Jeu 23 Oct 2014 10:35

et même mieux si tout n'est pas vendu en fin de marché certains baissent les prix pour écouler ce qu'il reste , voir quelquefois laissent à disposition les plus abimés au moment de la remballe ...contrairement aux supermarchés qui versent de l'eau de javel dessus pour que surtout les personnes dans la nécessité ne puissent les récupérer :rougefaché:
Avatar de l’utilisateur
iza
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1627
Inscription: Sam 14 Mar 2009 14:03

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar iza » Ven 19 Aoû 2016 16:26

Les corbeaux sont malins comme des singes


source : Jean-Paul Fritz 28/04/2016 http://www.msn.com/fr-fr/actualite/othe ... ar-BBso8ED

Image


Une étude européenne vient de montrer que l'intelligence des corvidés serait comparable à celle des primates, malgré la différence de taille de leurs cerveaux.

En matière de cerveau, il n'y a pas que la taille qui compte. C'est en tout cas une conclusion surprenante que l'on peut tirer d'une étude qui vient de paraître dans la revue "Royal Society Open Science", et qui met en relief l'intelligence de trois espèces de corbeaux.

Tout est parti de tests de résolution de problèmes impliquant du self-control, administrés à 36 espèces animales en 2014, et qui avait placé sur le podium plusieurs grands singes. La conclusion alors tirée était que les performances étaient liées à la fois à la taille du cerveau et à la variété du régime alimentaire. Mais parmi les 36 espèces, il n'y avait pas de corbeaux.

Cet élément a chagriné des chercheurs du département des sciences cognitives de l'université de Lund (Suède) qui, avec des collègues zoologue et ornithologue d'Allemagne et d'Angleterre, ont décidé de faire passer les mêmes épreuves à leurs champions : des grands corbeaux, des corbeaux calédoniens et des choucas des tours.

Le test lui-même fait partie de ceux qui permettent d'approcher l'intelligence animale en déterminant la capacité de contrôler ses impulsions afin de choisir une attitude plus rationnelle. Dans ce cas précis, il s'agit de placer de la nourriture dans un tube transparent, et donc ouvert à ses deux bouts. L'animal qui utilise la meilleure stratégie pour s'approprier la nourriture va donc faire preuve de ce contrôle, résistant à la pulsion d'essayer d'aller directement à l'appât et se heurter au verre pour aller le chercher par les orifices latéraux.

Les corvidés ont passé ce test-là avec succès, les grands corbeaux réussissant à tous les coups, et les deux autres espèces approchant les 100% de réussite, l'équivalent des bonobos et des gorilles.

"Cela montre que les cerveaux de ces oiseaux sont plutôt efficaces, malgré leur taille absolue plus petite", explique Can Kabadayi, co-auteur de l'étude. "Il pourrait y avoir d'autres facteurs importants pour l'intelligence, comme la densité neuronale". Pour lui :

Cette étude, qui apporte un nouvel élément sur l'intelligence des corbeaux, est loin d'être unique en son genre. Ces dernières années, plusieurs travaux universitaires ont mis en évidence des capacités importantes chez ces oiseaux. "Les capacités mentales des corvidés et des perroquets sont sophistiquées et aussi diversifiées que celles des grands singes", expliquait récemment le professeur Onur Güntürkün, chef du département de biopsychologie de l'université de Bochum (Allemagne).

Ainsi, ils seraient capables de penser de manière logique, de se reconnaître dans un miroir, et même de faire preuve d'empathie pour leurs congénères.

Un exemple d'utilisation d'outil par un corbeau

Le corbeau calédonien n'est pas un oiseau comme les autres : il fait partie des rares animaux qui utilisent des outils. Il fabrique par exemple des sortes "d'hameçons à larves" avec des branches, lui permettant d'attraper ses proies dans des trous ou fissures. Mieux encore, il sait mettre de côté les outils qui lui ont été utiles, afin de les réutiliser plus tard, ce qui dénote un sens de l'anticipation.

Mieux encore, il se pourrait que ce corvidé ait une certaine capacité à montrer à ses congénères comment fabriquer un outil, un degré de transmission qui n'est jusqu'ici connu que chez les humains, qui passent leur technologie de génération en génération tout en l'améliorant : ce que les spécialistes nomment la "culture technologique cumulative". Cela serait-il possible chez ces oiseaux ?

"Nous ne savons pas s'ils ont une culture technologique cumulative, et l'une des raisons est que nous ne savons pas comment ils apprennent", expliquait Corina Logan, de l'université de Californie-Santa Barbara, co-auteur d'une étude sur le sujet parue dans Learning &.mp; Behavior en août dernier.

Ce que l'on sait, en revanche, c'est que les corbeaux calédoniens utilisent certains outils, mais de différentes formes en fonction des zones géographiques. Une variation qui est jusqu'ici inexpliquée, mais qui pourrait être le résultat d'une transmission de corbeau à corbeau... Après avoir mené plusieurs expériences sur le sujet, la chercheuse a pu mesurer le degré d'influence d'un corbeau sur l'autre : lorsque l'un d'entre eux achève une tâche avec succès, d'autres vont tenter d'interagir avec la même tâche, mais pas forcément en utilisant la méthode de leur prédécesseur. Il n'y aurait donc pas d'apprentissage direct de cette manière.

Cependant, l'étude théorise que la transmission de la forme des outils s'effectuerait tout de même par une sorte d'imitation : les corbeaux copieraient la forme des outils avec lesquels ils auraient été en contact, notamment ceux de leur groupe familial. Mais cela reste une hypothèse.

Le grand corbeau a une forme au moins basique d'imagination : il est capable de se mettre à la place d'un congénère, et d'anticiper ses actions. Par exemple, un corbeau va protéger avec vigilance une réserve de nourriture s'il se trouve dans un endroit où un autre corbeau pourrait le voir... Et ce même si aucun autre n'est en vue. Selon une étude parue dans Nature Communications, "les grands corbeaux peuvent généraliser à partir de leur propre expérience de perception pour déduire la possibilité d'être vus".

Ils coopèrent entre eux, mais se méfient des autres corbeaux en fonction de leur comportement. Ainsi, dans une expérience menée au centre de biologie cognitive de l'université de Vienne (Autriche), deux corbeaux devaient tirer en même temps les deux extrémités d'une corde pour pouvoir atteindre deux morceaux de fromage. Si un seul corbeau tirait sur la corde, celle-ci glissait, et personne n'avait de fromage. Les corbeaux ont facilement résolu le problème en coopérant.

Mais dans certains cas, l'un des corbeaux s'accaparait les deux morceaux de fromage. En représailles, la victime de la triche devait refuser ensuite de s'associer avec le tricheur... "Une telle manière sophistiquée de contrôler son partenaire n'avait auparavant été observée que chez les humains et les chimpanzés, et est une complète nouveauté chez les oiseaux", expliquait Jorg Massen, l'un des auteurs de l'étude.

En étudiant les corneilles d'Amérique, Kaeli Swift et John Marzluff, de l'université de Washington (USA) se sont aperçus que celles-ci se rassemblaient sur les lieux de la mort d'un de leurs congénères. Une vision anthropomorphique de tels événements pourrait amener à conclure que ces oiseaux célèbrent une sorte de rite pour les funérailles de l'un des leurs. En fait, c'est une démarche beaucoup plus pragmatique : ils s'inquièteraient de la possible présence d'un prédateur s'attaquant à leur espèce, et ils s'assembleraient pour tenter de connaître les causes du décès.

Un apprentissage réussi, puisqu'ils évitent ensuite les éléments (ou les créatures) qui auraient un rapport supposé avec les faits. Ainsi, un humain vu avec un corbeau mort sera associé au danger, et les corbeaux peuvent s'en souvenir pendant six semaines...

On le voit au travers de ces quelques exemples, les capacités cérébrales des corbeaux sont étonnantes, et les études sur le sujet ne manquent pas. Elles amènent cependant une question sur le fonctionnement du cerveau. Car contrairement aux mammifères, celui des oiseaux ne possède pas de néocortex, cette partie du cerveau qui contrôle les fonctions cognitives.

Le rôle du néocortex chez les mammifères serait donc assuré par une autre partie du cerveau chez les oiseaux. "Est-il possible que des mécanismes cérébraux différents pour les processus cognitifs complexes se soient développés indépendamment chez les oiseaux et les mammifères durant les 300 millions d'année de leur existence ?", s'interroge le professeur Güntürkün.

En se penchant de plus près sur la question avec ses collègues, il a trouvé des éléments de réponse : si les cerveaux des deux types d'animaux ont globalement des structures très différentes, dans le détail, il y aurait cependant des similarités, comme les connexions entre les différentes parties du cerveau, ou encore le fait que "les mammifères comme les oiseaux ont une structure préfrontale contrôlant des fonctions exécutives similaires".

Ces similarités pourraient être la conséquence d'évolutions indépendantes qui auraient abouti au même résultat. Mais ce que les travaux du professeur Güntürkün démontre, c'est que "le cortex des mammifères n'est pas requis pour une cognition complexe", que le fait d'avoir un gros cerveau n'est pas non plus indispensable.

L'étude de Can Kabadayi et ses collègues, elle, confirme bien qu'un corbeau peut quand même être malin comme un singe...




L'ultime test :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
iza
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1627
Inscription: Sam 14 Mar 2009 14:03

Re: ♣ et pendant ce temps là...♣

Messagepar Gerard » Sam 20 Aoû 2016 15:43

...
:) Oui, les corbeaux sont étonnants...

Image

J'ai découvert récemment le Parc George Brassens (Paris) qui a une concentration exceptionnelle de corbeaux. C'était à faire peur : je me suis retrouvé entouré de 32 corbeaux (je les ais comptés !). On se serait cru dans le film d'Hitchcock. Visiblement, ils ont dû repérer que j'étais un "nouveau". Puis, peu à peu, ils se sont répartis dans le restant du parc. C'était midi et ils cibleraient les gens qui déjeunent pour récupérer les miettes après.

:hehe: Et, en revanche, aucun pigeon !
:) Ha si, j'en ai vu un... Je croyais qu'il allait se faire massacrer (et que c'était pour ça ils étaient absents) mais les corbeaux sont restés pacifiques.

Simplement, le pigeon n'arrivait à rien dans le piquage de miettes : les corbeaux au sol ne marchent pas, ils sautillent ! (donc beaucoup plus rapides) Et en plus, ils se parlent de très loin. Résultat : tout le parc est quadrillé par eux, y a pas de concurrent.

:super: C'était très intéressant de les observer.

...
Avatar de l’utilisateur
Gerard
Hips ! hihihi !
Hips ! hihihi !
 
Messages: 5307
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 08:54
Localisation: Paris

Précédente

Retourner vers SCIENCES ET TECHNIQUES

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 1 invité