Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Débats et News...

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar soleiver » Ven 13 Mar 2009 18:59

Je trouve cela liberticide : tu fiches chaque humain qui vient au monde pour connaitre son état mental. Pourquoi pas en même temps lui inculquer le programme de l'UMP pendant qu'on y est ? Comme cela, ça fera que des gens complètement idiots.

Tu n'as aucune garantie pour le risque zéro. Les souffrances, les refoulements, tu les acquières durant ta vie d'enfant par exemple, et tu ne peux pas surveiller cela en pemanence.

Des drames de ce genre, y en a déjà eu, et c'est fort possible malheureusement qu'il y en ait d'autres.

Je pense que ce serait aussi à la société de changer et de devenir un peu moins rude pour les gens, car les plus fragiles se réveillent parfois après des bombes à retardement. Vu le nombre de gens desespérés et qui n'ont plus rien à perdre, ce n'est pas dans le fichage qu'il faut se poser la question, mais dans les relations humaines et la manière de composer ces relations dans la vie de tous les jours.
Avatar de l’utilisateur
soleiver
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 857
Inscription: Sam 6 Sep 2008 21:59

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar Ptite Bulle » Ven 13 Mar 2009 19:37

soleiver a écrit:Je trouve cela liberticide : tu fiches chaque humain qui vient au monde pour connaitre son état mental. Pourquoi pas en même temps lui inculquer le programme de l'UMP pendant qu'on y est ? Comme cela, ça fera que des gens complètement idiots.

Je ne crois pas que c'était l'intention de ficher mais d'observer le comportement des enfants avant trois ans de manière à donner des conseils aux parents.
Un enfant qui n'est pas cadré dès l'âge de 18 mois risque de devenir un caractériel incapable de supporter la moindre frustration.
De là il risque d'avoir un comportement perturbé et incompatible avec une vie en société, à la moindre peine de coeur ou au moindre échec... Et cela on peut déjà l'observer dans les crèches et les maternelles.
Après c'est certain que tous les enfants ne "passent pas à l'action", et là effectivement c'est difficilement gérable.
Il en est de la folie meurtrière comme des suicides et Klodine avait parfaitement raison de le souligner : quelqu'un qui veut tuer trouvera de quoi tuer là où d'autres ne feront que menacer. Et là aucun psychiatre ne peut prévoir et aucune prudence semble-t-il ne peut éviter.
De même, il est admis que quelqu'un qui a la pulsion de se suicider ne se loupera jamais et quelque soit le moyen. Les tentatives sont des appels au secours plus que des pulsions de mort.
Donc je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de liberticide à cela. A moins que tu aies d'autres informations ?
"Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire." (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Ptite Bulle
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1580
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 10:12

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar Absent » Ven 13 Mar 2009 19:45

Je trouve ça dingue qu'on parle des jeux vidéo comme on le fait dans les médias.

Parcequ'on devrait dire le contraire non ?On devrait être époustouflé qu'avec un si grand nombre de jeunes ou de moins jeunes qui jouent à des jeux violent il y ait si peu de tuerie !Ce qui montre très bien ça n'a rien à voir.

Moi j'adorais jouer à lotus esprit challenge et pourtant j'ai peur en bagnole ! :hehe:

Image

Bien entendu un cinglé de la gachette va être entrainé par un jeu d'entrainement de la gachette mais ça on y peut rien.Il faut aider les cinglé mais pas détruire les libertés pour ça.

Combien d'accidents de bagnole par ans ?On hurle après les jeux vidéos de bagnoles qui rendent fou ?

Pour les armes c'est le même problème.Moi qui suis de la campagne j'ai un copain fils de chasseur qui avait des balles à sanglier dans sa chambre ! :hehe: Des espèces de cartouches transparentes avec une balles à ailette à l'intérieur..j'ai jamais vu une image de balle aussi violente que ces trucs là.

Personnellement je ne crois pas qu'on puisse séparer campagne et ville comme l'a fait Gerard.C'est comme ça dans les mégalopoles mais pas dans la plupart des villes.Moi ma situation était une situation américaine à la francaise.C'est à dire qu'on avait le bus scolaire et qu'en 15 minutes on étaient au bahut.

C'est la vie d'énormément de jeunes occidentaux !Les collèges américains à tueurs sont très souvent ces fameux white trash non ?La vie des banlieux résidentiel.C'est ni la campagne ni la ville.

Je trouve qu' à le même problème que quand on dit que si les palestiniens sont des terroristes, il faut voir dans quel conditions ils vivent !Des jeunes souffrent et font un acte de terrorisme.Enlever les armes n'est pas le règlement d'une telle déprime qu'ils en arrive à vouloir tuer les élèves et les profs de leur lycée !!

Ce queje vois encore c'est que le vrai problème de la jeunesse violente c'est l'impossibilité à pouvoir se réaliser, à pouvoir exploiter ses talents et sa créativité.Personne ne croyait à son potentiel il a dit dans un enregistrement.il était surement dingue mais il a exprimé avec sa folie violente une souffrance que plein de jeunes en bonne santé mental ne peuvent exprimer.
« Que celui qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main ! S’il ne le peut pas avec sa main, qu’il la corrige avec sa langue ! S’il ne le peut pas avec sa langue, que ce soit avec son cœur, et c’est là le degré le plus faible de la foi. »
Avatar de l’utilisateur
Absent
Une p'tite mousse !
Une p'tite mousse !
 
Messages: 239
Inscription: Dim 31 Aoû 2008 12:48

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar soleiver » Sam 14 Mar 2009 02:41

Les armes ne m'effraient pas et je serais très bien capable d'en utiliser une si quelqu'un venait à faire une énorme connerie. Comme s'introduire de force chez moi et là, je peux vous dire que je ne ferai pas dans la dentelle. Le radicalisme que j'ai ne s'exprime pas que par les mots quand on me chauffe trop.

Je sais ce qu'est une arme, que ça fait pan ! Lorsque j'avais été en Albanie, j'en avais vu pas mal et c'est vrai que ça surprend, que ça choque non quand même pas. Une fois, un mec avait braqué une arme sur la tête d'un chauffeur de bus à Toulouse. En plus, dans ses yeux, j'avais pressenti qu'il allait le faire, mais je me suis dit, non j'imagine trop. Ayant compris son erreur, il n'a pas continué et a voulu me refourguer son arme : j'avais refusé poliment : t'as fait le con, maintenant faudra t'expliquer. Il avait tenté de la jeter dans la Garonne (on était sur le pont Saint-Michel), ce con s'y est mal pris et l'arme est restée sur le trottoir. Bon, des incidents comme cela dans le sud, on s'y fait mais c'est chiant quand même surtout quand les flics veulent t'interroger et qu'on n'as pas envie.

Enfin bon, la plupart du temps, je ne suis pas armé, du moins pas une arme à feu.

Une chose très intéressante que je partage en partie car les gens violents peuvent aussi être des gens qui expriment fortement leurs émotions.

«Les individus dangereux sont ceux qui ne laissent pas sortir leurs émotions»

L’auteur Marc Höpfner avait pris les tueries pour thème de son premier roman :

1 réaction

BERLIN, de notre correspondante Recueilli par N. V.

* Agrandir la taille de police
* Réduire la taille de police
* Imprimer l'article
* Envoyer l'article à un ami
* Réagir

L’écrivain Marc Höpfner, est notamment l’auteur du roman Pumpgun qui aborde la question des tueries commises dans les établissements scolaires par des élèves ou anciens élèves.

Avez-vous été surpris par la tuerie de Stuttgart ?

La répétition de faits identiques me touche profondément. Mon premier roman, Pumpgun, traite de ces tueries. Je l’ai écrit en 1999, avant Columbine. J’avais 18 ans, et je venais d’échapper à un grave accident de voiture qui a fait plusieurs morts. Lorsque j’ai repris connaissance, il y avait autour de moi foule de gens qui regardaient la scène, remplis de curiosité. Pour ces gens, la vue de voitures en feu avait le caractère fascinant que peuvent avoir les informations télévisées. La vision de ces gens, dépourvus d’émotions face à la souffrance des autres à force d’en être abreuvés par la télévision ne m’a plus quitté. C’est un peu le même phénomène qui se passe avec ces jeunes, abreuvés de jeux vidéo. Ils voient le monde comme un jeu vidéo et peuvent tirer sur des êtres vivants sans éprouver la moindre émotion…

On retrouve ce genre d’actes de violence aux Etats-Unis, dans le nord de l’Europe mais aussi en Allemagne pourquoi ?

Ici, beaucoup de conflits et d’agressivité restent rentrés, ne sortent pas. Les individus dangereux sont ceux qui ne laissent pas sortir leurs émotions. L’Allemagne est par ailleurs une société qui travaille beaucoup sur la culpabilité. Pour un enfant, il est impensable de jouer avec des armes, même en imagination. Quand je suis allé présenter mon livre dans les écoles, beaucoup d’élèves, surtout les filles disaient qu’elles ne liraient jamais un livre pareil, que c’était trop cruel… Les Allemands ont besoin de rejeter les choses qui leur font peur et de les laisser sous le tapis. Du coup, il y a beaucoup de jeunes qui se renferment sur eux-mêmes. L’isolement, c’est ça qui est dangereux. Il est possible que quelques éléments de notre culture soient propices à ce type d’actes criminels.

Voyez-vous un parallèle avec l’engouement de certains jeunes pour l’extrême droite ?

Justement pas. Les jeunes qui sont proches de l’extrême droite n’ont aucun problème à exprimer leur haine et à laisser sortir la violence qui est en eux. Les jeunes qui tirent sur leurs camarades sont justement incapables de ça.

(1) Pumpgun, éd. Frankfurter Verlagsanstalt, 1999, 244 pp.


danger et émotions
Avatar de l’utilisateur
soleiver
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 857
Inscription: Sam 6 Sep 2008 21:59

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar Ptite Bulle » Sam 14 Mar 2009 07:29

- Marc Höpfner :« C’est un peu le même phénomène qui se passe avec ces jeunes, abreuvés de jeux vidéo. Ils voient le monde comme un jeu vidéo et peuvent tirer sur des êtres vivants sans éprouver la moindre émotion… »
(…)
- Le journaliste : Voyez-vous un parallèle avec l’engouement de certains jeunes pour l’extrême droite ?
- Marc Höpfner :Justement pas. Les jeunes qui sont proches de l’extrême droite n’ont aucun problème à exprimer leur haine et à laisser sortir la violence qui est en eux. Les jeunes qui tirent sur leurs camarades sont justement incapables de ça.


Laissons au romancier sa vision des choses. Ce n'est jamais que le témoignage d'un romancier.
Vision assez étonnante tout de même : d’après lui il vaudrait presque mieux pour la santé de la société que les jeunes deviennent des adeptes de l’extrême droite que de jouer aux jeux videos.
Encore une fois, ils ont bon dos les jeux videos. Ils évitent de voir les problèmes de fond.
Nous avons tous un jour ou l’autre rencontré des gens qui ne jouent pas aux jeux vidéos et qui sont incapable de gérer leurs émotions.
D’autant que les jeux vidéos permettent dans la grande majorité des cas de se défouler AU BON ENDROIT.
Ne vivre que par le virtuel est un tout autre problème et qui n’a pas grand-chose à voir avec la mauvaise gestion de ses émotions mais plus de gestion de la réalité parce qu’elle est perturbante ou douloureuse.

Question : Sarkosy joue-t-il aux jeux vidéos ?
Azouz Begag témoigne avec émotion de la violence de Sarkozy
L’ancien ministre délégué à la Promotion de l’égalité des chances raconte, sur RMC le 24 avril, la voix encore pleine d’émotion, comment il s’est fait traiter de « connard » par le candidat de l’UMP. Il témoigne aussi des remarques racistes de Brice Hortefeux, le bras droit de Nicolas Sarkozy. Troublant et effrayant.
Source

Mdr … Et Soleiver c’est aussi ta méthode ça de traiter les autres de cons quand tu es contrarié ! Tu n’aurais pas abusé des biographies de Sarkosy toi des fois mdr… :mdr3:
"Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire." (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Ptite Bulle
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1580
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 10:12

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar soleiver » Sam 14 Mar 2009 11:42

Je ne te permets pas dans un sujet aussi grave comme cette fusillade de venir encore me faire chier avec tes conneries. La liberté d'expression a aussi des limites à ne pas dépasser : au moins aies du respect pour les familles qui ont perdu leur enfant, où ce drame est un deuil pour très longtemps dans cette ville à l'Est de Stuttgart. J'ai été très peiné par cela parce qu'on a été très informé de ce sujet dans les environs. Alors, tes diatribes, tu te les gardes et si tu veux laver ton linge sale, tu le fais ailleurs. Ouvre un post si tu le veux ailleurs, mais ici je refuse catégoriquement que sous des prétextes de liberté d'expression, on puisse faire n'importe quoi et ne pas respecter cela.

Je ne répondrai pas à ta dernière phrase qui est indécente et insultante non pas pour ma personne, mais vis à vis de cet évènement. Ma déception est de plus en plus grande te concernant.

Je préfère en effet des gens qui manifestent clairement leurs positions extrêmes en effet, que de faire leurs coups en douce. Au moins, on sait à qui on a affaire. Je me suis toujours méfié des gens introverti, timides, réservés car c'est parfois ces personnes-là qui s'avèrent les plus dangereuses pour des innocents. Qu'on aille cogner un connard, quoi que de plus légitime, mais qu'on s'en prenne à des innocents parce qu'on n'est pas capable d'extérioriser ses sentiments ou même qu'on s'en prenne à soi-même parce qu'on n'a pas osé parlé et qu'on a tout gardé pour soi, en effet, je préfère ceux qui s'expriment car au moins, on peut les écouter, canaliser leur colère et les comprendre. Pour moi, ça ne me pose aucun souci, qu'ils soient expressifs sur des idées d'extrême-droite tout comme ceux de l'extrême-gauche, ou extrêmes tout court. On doit être là pour les écouter, mais quelqu'un qui se renferme et qui ne parle pas, là en effet, méfiance.

On a eu un mec dans ma promo, réservé, peu bavard, qui s'isolait assez vite, et on a appris un jour qu'il s'était pendu. Il parlait sans cesse de sa passion pour la mort, sans comprendre qu'en fait, il parlait surtout de la sienne probable. Quand j'ai fait ma première tentative de suicide, je parlais peu, je m'isolais et je me faisais discret : c'est par Internet que j'ai pu sans doute laisser éclater ma colère féroce, il fallait que ça sorte ! Avant, j'étais ingérable, aujourd'hui, j'estime que ça va mieux, et mes positions radicales, que j'estime justes j'en parle autant sur le net que publiquement. A condition de laisser parler les autres aussi et de les écouter.

A travers de ce drame, oui, en effet, les jeux vidéos peuvent avoir une part de responsabilité mais je refuse de reconnaitre que parce que quelqu'un fait sans cesse des jeux vidéos, qu'il va faire pareil dans la vraie vie, mais on ne peut pas l'exclure. Il fut un temps où le virtuel et le réel étaient pour moi la même chose, heureusement que je ne joue pas aux jeux vidéos, qui sait... On ne peut pas exclure cette hypothèse sauf que le problème n'est évidemment pas là : c'est ce que vivent de très nombreuses personnes, l'isolement, la dépression, le dégoût de la vie, avoir peur d'affronter la réalité, être rejeté par les autres, s'inventer un monde et on ne sait jamais comment ça va se terminer. On peut reconnaitre quand même le côté positif de Internet, et je me battrai toujours pour que ce soit un espace de liberté d'expression, même si les gens insultent des politiques ou leur patron, autant faire sortir le "yaup !" qui est en nous (le cercle des poètes disparus), même pour avoir des sites religieux ici et qui évidemment ne me dérangent aucunement.

Il y a aussi le fait du comportement humain de nos sociétés modernes qui deviennent du n'importe quoi. Je préfère m'accorder un jour par semaine pour m'offrir ce luxe de ne pas voir d'humains ou très peu, loin des sardines urbaines, parce que l'humain me tape vite sur les nerfs et j'ai besoin de quitter ce milieu parfois pour me ressourcer. Comme je l'ai toujours dit, j'ai plus de respect pour des animaux que certains humains qui sont de trop sur la planète. Ce qui ne m'empêchera évidemment de m'en prendre de façon dynamique contre les nuisibles. Ce jeune-homme était dans une spirale négative où il cultivait sa haine avec le temps : le bouchon a malheureusement sauté, et je pense aussi que les humains qui cherchent à ne parler à personne, du comportement de certaines filles à faire les pétasses allumeuses et à aimer jeter les gens pour se donner de l'importance, contribuent à cela. Ces valeurs de la société occidentale sont parmi les plus gerbants que la planète n'ait jamais créée.

Interdire certains jeux vidéos à cause de cela ? A moins que toutes les fusillades aient la même cause ce que je doute très fortement, ça n'évitera pas que ce genre de drame puisse se reproduire. La cause est ailleurs, et elle résulte d'une société malade et de véritables soucis en termes de rapports humains.

Le problème est qu'il avait communiqué par le net : il avait indiqué un lieu où il comptait en découdre ? A partir de quoi et de quand qu'on peut prendre un message au sérieux ? Si on le fait systématiquement, va t-on forcément tout empêcher ? Je ne le crois pas. Le mec qui a buté 5 personnes à Tours, n'utilisait pas Internet. Il parlait parfois qu'il allait faire un coup, mais tout le monde le laissait parler. Sauf qu'on ne sait pas ce qu'il se passe dans la tête des gens, mais dans tous les cas, les politiques doivent laisser parler les gens et pas les ficher, faire des expériences sur eux qui rappellent une période sombre. Qui aurait pu prévoir dans cette petite ville de Wenninden qu'un jeune homme, qui semblait sympathique, en viendrait à un tel accès de violence ? Si les parents n'avaient pas d'arsenal d'armes, auraien-il agi de manière aussi préméditée ?

Sur un évènement comme cela, pour l'instant, je ne vois malheureusement pas beaucoup de solutions. Car si on cède à la psychose, nous allons tous être fichés et nos comportements suivis à la seconde, plus une puce dans l'oreille pour détecter notre état émotionnel. L'humain ne mérite évidemment pas ce genre de traitement. Ce n'est pas un évènement courant, mais une société qui devient de plus en plus violente avec des rapports humains de plus en plus désastreux, où maintenant on jette les ouvriers comme des kleenex, on harcèle au boulot pour faire craquer, les rapports sur le terrain sont plus conflictuels, moi même, ça me donne parfois envie de dire : que je parte loin de toute cette merde, en montagne, autre pays, sauf que pour beaucoup, ce n'est qu'un rêve. Ce jeune-homme, lui, a fait bien pire : il s'en est pris à des innocents en faisant un véritable carnage. Et cette petite ville, dans le deuil, n'est pas prête de retrouver le sourire.
Avatar de l’utilisateur
soleiver
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 857
Inscription: Sam 6 Sep 2008 21:59

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar Plouf » Sam 14 Mar 2009 13:58

Bonjour!
Je ne vois pas non plus de solution-miracle. D'ailleurs, s'il y en avait, cela se saurait et serait appliqué. Du moins, pourrait-on l'espérer.
On peut déballer tous les paramètres qui peuvent entrer en jeu (triste "jeu"...): dans le désordre, on peut citer les jeux vidéos violents ou pas, la solitude et le mal-être de l'adolescent, les déboires sentimentaux, la non-communication avec les parents et/ou la société, les armes disponibles à la maison, le parcours de vie enfantine, le relationnel dans la scolarité,etc...
Mais ce qui me parle là, dans l'immédiat, c'est le respect dû à chacun, respect qui me semble souvent bafoué, tant en paroles (dites ou non dites) qu'en actes. Toute brutalité gratuite, que ce soit en paroles ou en actes, me blesse: je ne dois pas être la seule. Alors, la réaction peut être totalement disproportionnée et atteindre des sommets dans l'horreur.
Certes, cet adolescent avait, dit-on, des antécédents psychiatriques. Il avait été soigné, insuffisamment semble-t-il. Pour moi, rien ne vaut la parole, mais une parole d'ouverture, d'empathie, une parole sans jugement, sans à-priori. Cela peut être perçu comme de la naïveté ou de la démagogie. Mais rien ne pourra jamais être positif si le relationnel passe par la défiance et la brutalité. :hello:
"Vivre Tous,simplement,pour que Tous puissent,simplement Vivre." Gandhi
Avatar de l’utilisateur
Plouf
Un p'tit café !
Un p'tit café !
 
Messages: 61
Inscription: Ven 24 Oct 2008 14:37
Localisation: campagne rennaise

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar Gerard » Dim 15 Mar 2009 12:29

soleiver a écrit: Je sais ce qu'est une arme, que ça fait pan !

:mrgreen: Un FAMAS, ça fait pas PAN ! ça fait BRRRRRAM ! et y a 30 cartouches de tirées !

;-) Tu as déjà observées les forces militaires qui patrouillent dans les gares lors des plans "Vigipirate" ? Ils ont tous un FAMAS.. Mais si tu observes, tu verras qu'ils n'ont pas le chargeur engagé. Pourquoi à ton avis ? Normallement, les flics ont tous leur pistolet automatique déjà chargé ! Et même ceux qui ont encore le vieux PM ont aussi le chargeur en place...

Mais ils savent bien qu'avec un FAMAS, il a juste besoin de trébucher et ce sera un massacre... Donc même les militaires ont peur de leurs propres flingues...

Pour les défilés, ils ont le "faux-chargeur" (tout petit).
Image

Rien à voir avec ça :
Image


Hiki a écrit:Moi j'adorais jouer à lotus esprit challenge et pourtant j'ai peur en bagnole ! :hehe:

Image

:mrgreen: Haaaa.. la bonne époque de l'ATARI ! J'ai bousillé 5 joysticks rien que sur "LOTUS" !

Beh tu vois, c'est pour la même raison que j'ai peur quand j'essaye de conduire une voiture : j'ai trop peur d'avoir un "réflexe de jeu vidéo" qui ressurgisse... et ça serait le carambolage général ! (et il ne suffira pas d'appuyer sur la barre espace pour repositionner la voiture sur la route hihi !)

:hehe:

;-) Je crois qu'il faut savoir se méfier de soi-même... Donc Che, quand tu dis :

soleiver a écrit:je serais très bien capable d'en utiliser une si quelqu'un venait à faire une énorme connerie. Comme s'introduire de force chez moi et là, je peux vous dire que je ne ferai pas dans la dentelle

:/ Tu devrais peut-être t'en inquiéter au lieu de t'en réjouir, non ?....

...
Avatar de l’utilisateur
Gerard
Hips ! hihihi !
Hips ! hihihi !
 
Messages: 5588
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 08:54
Localisation: Paris

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar soleiver » Dim 15 Mar 2009 22:40

Tu devrais peut-être t'en inquiéter au lieu de t'en réjouir, non ?....


Il y a une différence entre buter un nuisible, bref quelqu'un qui t'a nui de manière grave et de buter un innocent. Je ne m'en réjouis pas, je mets les choses au clair, et quels qu'en soient les conséquences, on ne m'emmerde pas. Cela ne serait pas un pétage de plomb, mais de calmer net la personne qui a voulu faire le con de façon importante. D'ailleurs, je ne verrais même pas où il y aurait un souci, ce serait juste un déchet de moins, faut bien tirer la chasse d'eau.

Pour les famas, je pense qu'ils ont fait en sorte d'être tous bloqués. Il faut énormément de hargne pour qu'un militaire retire la sécurité d'un famas : donc même si tu insultes un militaire, que tu le fais complètement chier, il ne pourra pas se servir de son arme : c'est juste pour "rassurer" les citoyens, une opération de com, c'est tout.
Avatar de l’utilisateur
soleiver
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 857
Inscription: Sam 6 Sep 2008 21:59

Re: Encore une fusillade, dans un lycée en Allemagne

Messagepar Gerard » Lun 16 Mar 2009 12:06

soleiver a écrit: Il y a une différence entre buter un nuisible, bref quelqu'un qui t'a nui de manière grave et de buter un innocent.

:roll: Il y a toute une gamme de nuances entre "le nuisible" et "l'innocent". Il faut parfois des mois de débats aux tribunaux pour faire le point correctement. Et toi tu penses prendre une bonne décision en réfléchissant 1,5 seconde ? Franchement, en procédant comme ça, tu sais que tu regretteras ta décision par la suite... donc il vaudrait mieux ne pas accomplir d'actes irréversibles...


soleiver a écrit: Pour les famas, je pense qu'ils ont fait en sorte d'être tous bloqués.

:merci: Exact. Non seulement ils mettent un faux-chargeur, mais parfois aussi, ils retirent le "sélecteur de tir" (un boitier dans la crosse). Ainsi, même si le militaire se fait tabasser et voler son arme, le voleur ne pourra rien en faire, même s'il trouvait des munitions...

;-) Mais tu reconnaitras qu'on ne prend pas autant de précaution pour un pistolet automatique... C'est donc bien que les fusils-mitrailleurs militaires sont plus que
"des armes à feu qui font PAN !"


...
Avatar de l’utilisateur
Gerard
Hips ! hihihi !
Hips ! hihihi !
 
Messages: 5588
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 08:54
Localisation: Paris

PrécédenteSuivante

Retourner vers POLITIQUE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité