Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Débats et News...

Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Messagepar Ptite Bulle » Mar 2 Sep 2008 14:25

Ca fait longtemps qu'on n'a pas mené un bon vieux débat politique !!!
Il y a-t-il des amateurs ?
Ché étant alsacien depuis quelques mois je le soupçonne d'avoir viré à droite :hehe:
"Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire." (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Ptite Bulle
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1580
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 10:12

Re: Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Messagepar Gerard » Mer 3 Sep 2008 11:22

...
:roll: Depuis mon invitation à AVADA, et sa réponse négative, je poursuis un débat passionant par e-mail avec lui à propos du projet de RSA de SARKOZY.

;-) J'essaye de le convaincre de venir poursuivre le débat ici...

...
Avatar de l’utilisateur
Gerard
Hips ! hihihi !
Hips ! hihihi !
 
Messages: 5483
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 08:54
Localisation: Paris

Re: Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Messagepar Ptite Bulle » Mer 3 Sep 2008 18:34

Ben voui et en même temps on aurait des nouvelles de la tite Pepsy :)
"Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire." (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Ptite Bulle
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1580
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 10:12

Re: Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Messagepar soleiver » Dim 7 Sep 2008 14:22

De droite ? :hurt1: Non, pas pour moi. D'ailleurs, je m'écarte parfois également de l'extrême-gauche dont certaines idées me déplaisent totalement :nonon: : car eux, défendent le pouvoir d'achat sur la base de la production et de la consommation, ce qui est totalement une erreur. Leur manière de faire du sarkozysme avec leur parité homme/femmes, encore un moyen de stigmatiser les gens en fonction de leur sexe, c'est anti républicain. Puis entendre parler encore de l'existence de courants du trotskysme, de maoisme, je refuse de me ranger à côté de ces idéologies d'un autre temps, où les problématiques ne sont plus les mêmes aujourd'hui. C'est la France qui refuse d'évoluer et de trop s'asseoir sur ses acquis. J'en ai marre de l'approche faite au niveau politique, et quand je vois parfois comment les choses se font en Allemagne, on blablate moins, on agit plus et de manière pragmatique.

Je me tourne de plus en plus vers la voie de la décroissance et principes écologiques : on ne négocie pas par avec la nature. Trop de conneries sont faites à cause de la mondialisation néolibérale, du capitalisme et de l'empire des puissants, et ça, ça ne peut plus durer. Evidemment, je ne suis pas qu'opposant de Sarkozy, je suis un véritable adversaire et je suis en processus de résistance.

Rira bien...
Dernière édition par soleiver le Dim 29 Mar 2009 00:31, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
soleiver
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 857
Inscription: Sam 6 Sep 2008 21:59

Re: Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Messagepar Ptite Bulle » Dim 7 Sep 2008 17:15

Soleiver a dit :C'est la France qui refuse d'évoluer et de trop s'asseoir sur ses acquis, ce qui a le don de me mettre les nerfs. J'en ai marre de l'approche faite au niveau politique, et quand je vois parfois comment les choses se font en Allemagne, on blablate moins, on agit plus et de manière pragmatique.


Oki l'Allemagne fonde peut-être plus son action sur le résultat concret, la France est probablement la reine des promesses non tenues et du j'menfoutisme...
Mais hormis une politique écologique facilitée par la mentalité des allemands, plus respectueux de la nature, de la propreté, de la santé aussi, vois-tu de grosses différences au niveau de l"évolution économique et sociale ?
"Je déteste ce que tu dis mais je me ferais tuer pour que tu puisses toujours le dire." (Voltaire)
Avatar de l’utilisateur
Ptite Bulle
Tournée générale !
Tournée générale !
 
Messages: 1580
Inscription: Ven 29 Aoû 2008 10:12

Re: Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Messagepar soleiver » Dim 7 Sep 2008 19:41

l'Allemagne est dans un contexte social très différent de la France : son niveau de natalité est très inférieur à celui de la France. Ce qui explique aussi que les loyers ou les acquisitions immobilières sont dans de nombreux Länder inférieurs aux prix français. Les couples font en moyenne très peu d'enfants, voire pas du tout. Les prix pour de nombreux produits alimentaires et d'entretien sont plus bas qu'en France, mais attention quand même à une chose, les minimas sociaux sont beaucoup plus bas qu'en France.

La durée de travail hebdomadaire tourne plus vers 40 heures par semaine, voire descendre jusqu'à 35 heures, la retraite est fixée à 65 ans. Un projet est dans l'air pour la fixer à 67 ans. Ce qui est stupide d'autant que les nouvelles générations seront moins nombreuses en nombre et devront alors cotiser davantage : une loi socio-économique constate que lorsque la génération nouvelle est moins bien lotie que la génération d'avant, le pays est en récession, ce qui est le cas dans de nombreux pays européens. :/

Voici ce qu'est un contrat de travail en Allemagne : comme un contrat de bail, il peut être conclu oralement, faut dire qu'en Allemagne, on peut leur reprocher leur rigidité mais pas leur parole => Contrat de travail en Allemagne

Autant être clair, en Allemagne, il est plutôt mal vu qu'on fasse des heures supplémentaires du fait que celui qui fait trop d'heures est celui qui est perçu comme ne sachant pas s'organiser dans son travail. :rougefaché:

Seulement, là où l'Allemagne creuse l'écart par rapport à la France, c'est son poids colossal en nombre de PME et PMI, y compris en nombre de salariés, et aussi de la rigueur du boulot bien fait. Le libéralisme en Allemagne, ainsi que d'autres pays comme au Luxembourg, pays scandinaves et anglo-saxons n'a pas la même culture qu'en France : les entreprises ne cherchent pas à tout prix à baiser le client, le boulot n'est pas comme dans certaines sociétés françaises du boulot de sagouin, on ne cherche pas à tirer les salaires vers le bas, car un informaticien pourra être rémunéré 2 000 €/mois en France, ce sera plutôt proche des 5 000 € pour les Pays-Bas.

L'Allemagne n'a pas les mêmes taxes qu'en France : si la TVA est en somme quasi identique, pour le reste, ça n'a rien à voir et sur le principe, c'est plus pragmatique, mieux pensé, comme d'habitude. L'impôt se fait tout au long de l’année : tous les salaires nets annoncés sont donc nets d’impôts. Il n'y a pas de taxe d'habitation en Allemagne, et les taxes foncières sont souvent 5 fois inférieurs qu'en France. :amen: Par contre, les redevances télévision sont deux fois plus élevées, il y a une taxe sur les auto-radios et aussi... sur la possession de chien. :mdr1: Cela se justifie du fait que les déjectats de chiens occasionnent des frais pour le communes, l'Allemagne étant pointilleuse dans l'ensemble sur la propreté de ses villes.

Les cotisations patronales sont moins élevées en Allemagne, parfois on peut diviser par un facteur de 2, par contre, les impôts sur le revenu sont beaucoup plus élevés en Allemagne (multiplier parfois par rapport à la France par 2.5), du fait aussi qu'il y a une taxe sur les églises, la fameuse « Kirchensteuer », qui revient au clergé. Cette taxe est de l'ordre de 8 %, et même 9 % en Bade-Wurtemberg et en Bavière. Lors de la déclaration de revenus, il faut donc préciser sa religion, et en général pas mal d'Allemands sont honnêtes (sinon gare à "machin" qui se facherait ! :pan3: ). La surprise étant qu'on peut diviser son salaire brut par plus de 2 parfois quand on reçoit sa feuille de paie, mais ce qui est bien, moins de paperasses, tout est prélevé à la source et on peut alors mieux gérer son budget quand, en plus, le niveau des impôts locaux n'est connu souvent que... le jour où on vous demande de la régler !

C'est aussi pour cela que je déteste ce principe de décentralisation : le calcul des impôts locaux est une honte, je préfère largement qu'on les supprime voire qu'ils soient réglés en très faible quantité, et qu'on augmente drastiquement le niveau des impôts sur le revenu, impôt juste puisqu'on contribue en fonction de ses moyens et on bénéficie selon ses moyens. La fonction publique territoriale est bien souvent une erreur, d'autant qu'on en parle moins, et quand on parle de diminuer le nombre de fonctionnaires, surement pas dans les collectivités où le patron est un élu, donc partisan et non un fonctionnaire, donc encore du clientélisme. :nonon:

La France n'a pas cette culture libérale des autres pays, car le français moyen n'est pas toujours quelqu'un d'honnête, parfois radin, et cherchera toujours à niquer l'autre, et leur "valeur" travail, un bien beau gadget pour les gros niais et égoïstes. Ce qui explique aussi les nombreuses affaires de contentieux.

l'Allemagne a aussi ses problèmes, le modèle social n'est pas des plus généreux, mais on trouve plus aisément du boulot en Allemagne du fait que la formation scolaire est des plus concrètes, pragmatiques et objective : le travail manuel n'est pas perçu comme étant un boulot pour les idiots, ce qui explique qu'en terme d'artisanat, des boulots plus en rapport avec ses mains, les postes trouvent facilement preneur. Le système scolaire est aussi plus intelligent : cours uniquement le matin, les après-midis sont plus réservés aux sports, activités artistiques et manuelles, et sensibilisation aux milieux professionnels, bon y a beaucoup moins de vacances aussi... Seulement, leur système est tellement carré que l'inconvénient d'un allemand moyen par rapport à un français, c'est sa faiblesse de créativité et d'improvisation. :/

Ce que je reproche avant tout en France, et je le trouve moins en Alsace qui a plus une culture germanique, c'est de faire trop de com et de baratin, de promesses en vois-tu en voilà, et rien au bout ou encore de fausses excuses pour se justifier. C'est quelque chose que j'ai horreur et je n'ai aucune tolérance : même le commercial souvent en France est un arnaqueur, il y a moins ce souci en Allemagne, bien que des arnaques existent aussi faut pas croire comme de vendre des bagnoles avec un compteur kilométrique trafiqué. En Allemagne, c'est plus carré, on est aimable juste ce qu'il faut et on va droit à l'essentiel. Et ce qu'on constate, que ce soit la droite ou la gauche, ça paie au bout du compte. La France a un complexe d'infériorité avec ses structures, une entité administrative d'un autre temps, rigide au point d'être souvent dépassée.

Et cette façon énervante de dire et de ne jamais faire ce qu'elle dit :

1. Laïcité : séparation de l'église et de l'Etat. Piscines municipales réservées aux femmes musulmanes à certaines heures à Lille, calendrier républicain truffé de fêtes religieuses et avec des saints. Il faut appeler un chat un chat !

2. "Boire ou conduire, il faut choisir" : on choisit alors une tolérance de 0.5 g/L, donc encore une contradiction.

3. Un gouvernement et un président au-dessus des lois, une société au clientélisme.

4. RSA : Revenu de SOLIDARITE active, sauf que ceux qui sont dans le régime du bouclier fiscal ne sont pas concernés pour le financement.

5. RMI : Revenu minimal d'INSERTION : j'ai souvent vu l'immobilisme que l'insertion. Et quand j'ai connu cette période, on préférait me donner des aides sociales que la seule chose que je demandais, m'aider pour m'insérer socialement dans la vie professionnelle, et le concret, ça, ils savent rarement faire.

6. Le bonhomme rouge quand le feu est vert, on traverse quand même s'il n'y a pas de voiture dans l'immédiat (et je le fais aussi). En Allemagne, si un flic nous voit, c'est une amende parce qu'ils disent que la loi a été faite pour que les adultes donnent le bon exemple aux enfants, qui ne perçoivent encore les dangers de la vie de la même façon que nous. Et de l'autre côté, on a des autoroutes où pas mal de portions sont en ilimité : de Karlsruhe à Freiburg-im-Breigsau, c'est illimité et je peux dire que ça fait flipper : un coup à 180 km/h puis deux minutes après à 120 km/h et les poids-lourds ont l'interdiction d'aller sur la seconde voie où la vitesse est limitée au minimal à 110 km/h.


:nonon: Je ne dis pas que l'Allemagne fait rêver, car faut déjà se taper une langue pas facile, et parfois des gens pas toujours évolués, et des problèmes dans certains domaines pas négligeables, et un Code de la Route qui diffère sur certains points où la vigilance en conduite en Allemagne est la première règle pour bien circuler, avec interdiction dans certains centres-villes de circuler en voiture. Vous en êtes où à Paris sur ce sujet ? Ah oui, démocratie, tolérance de l'hypocrisie... Quand il s'agit de l'intérêt général écologique, on ne demande pas l'avis aux gens, on évite de tourner autour du pot et on le fait !

Pour prendre encore plus de recul, il faudrait que je continue à y aller de manière régulière, mais parfois j'ai le souci de la barrière de la langue : c'est surtout le manque de temps qui ne me permet pas de me consacrer à la langue :pleur4: , mais le fait d'essayer de la parler, souvent les allemands sont reconnaissants.

Je n'approuve pas la politique de Angela Merkel dans la mesure où le libéralisme n'est pas une voie à suivre compte tenu de plusieurs paramètres qui doivent de toute urgence changer la façon de concevoir nos sociétés modernes qui consomment trop, donc qui polluent trop. Car le bassin de la Ruhr ou Hamburg sont de vrais lieux de haute pollution, et les pluies acides en Forêt Noire, ce n'est pas du virtuel. Seulement, les Grüne (parti écolo des verts allemands) sont quand même plus représentatifs que ces blaireaux de Verts en France. Mais elle est un peu plus respectable que Sarkozy dont des pans entiers de gens de droite détestent du fait qu'il ne représente pas la République (sauf la bananière), qu'il ne pense qu'à ses copains, et qu'il est plus une girouette et un traitre que quelqu'un de respectable.

Regardez l'Allemagne vis à vis de la Chine : Angela Merkel a clairement fait savoir à la Chine compte tenu des faits avec le Tibet qu'elle n'ira pas aux J.O. de Pékin et ça en est resté là. l'Allemagne a des relations commerciales plus poussées avec la Chine que la France avec la France. La France se comporte encore comme donneuses de leçons, d'un Sarkozy qui dit quelque chose et son inverse 15 jours plus tard ce qui a très énervés les chinois dont un ministre le considère comme immature, ce qui est vrai. La honte de notre République, c'est lui.

Pour terminer, n'oublions pas que l'Allemagne n'est pas réputée pour son grand soleil et ses cigales et bien des régions sont aussi laides que la Lorraine par exemple. :fesse:

Il faut savoir que les allemands nous rient bien au nez avec nos grandes écoles commerciales du racket et de la production d'incompétence, y compris HEC : une femme a décroché un boulot dans ce domaine sans passer par ces grandes écoles à Hamburg, uniquement lié à l'entretien d'embauche et pas à "un cursus scolaire car sortir d’une grande école n’a aucun sens pour les Allemands". Ah la France et son complexe de théorie...

L'Allemagne cherche plus le compromis que de régler les choses par la force : d'ailleurs, les syndicats préfèrent discuter et négocier et si cela ne convient pas, ils appellent alors à la grève. En France, syndicats comme politiques, les méthodes pour régler quelque chose est une honte, et plus les politiques continueront leur discours fascisant et d'autoritarisme pour protéger leurs petits copains, plus ils s'exposeront à une insurrection du peuple comme jamais la France n'en connaîtra d'aussi virulente, et c'est tout ce qu'ils cherchent !
Avatar de l’utilisateur
soleiver
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 857
Inscription: Sam 6 Sep 2008 21:59

Re: Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Messagepar GAILURON66 » Mar 26 Fév 2013 05:49

Le tique poli du chien de la salle fait-il débat ?
Dans un siècle ou deux promis on en reparle !
Avatar de l’utilisateur
GAILURON66
Une p'tite mousse !
Une p'tite mousse !
 
Messages: 284
Inscription: Ven 18 Jan 2013 06:14

Re: Il y a-t-il un politicien dans la salle ?

Messagepar Carmen » Mar 26 Fév 2013 07:18

Dans politicien, il y a "poli", mais dans ce cas précis on parle de la politesse en tant qu'hypocrisie, pas en tant que valeur! Politesse et politique ont une racine commune, après ça s'est gâté au fil du temps... :rougefaché:
m'en fous
Avatar de l’utilisateur
Carmen
Champagne !
Champagne !
 
Messages: 893
Inscription: Ven 18 Jan 2013 13:19


Retourner vers POLITIQUE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité